Coup de gueule…

Anti-solidarité… c’est le mot qui me vient à l’esprit quand je lis l’article « Le Louvre de plus en plus (radio) actif au Japon » publié sur http://www.latribunedelart.com/le-louvre-de-plus-en-plus-radio-actif-au-japon-article003486.html.

Boucher_Graces-5c37f-3c48a

Je crois comprendre que l’auteur de l’article est un grand expert en art… Mais je ne vois qu’un être égoïste, dont la vision du monde est complètement anesthésiée par une passion sans doute débordante pour des couches de peinture apposées les unes sur les autres… Totalement indifférent à la joie naïve et ingénue de spectateurs non professionnels devant des œuvres d’art…

Oui, l’auteur semble oublier que des spectateurs qui n’ont pas un bac + 8 en étude de l’art peuvent trouver un plaisir dans la contemplation d’œuvres d’art… Sous prétexte qu’il n’y aurait pas de « thème » précis à une exposition, le quidam moyen serait inapte à apprécier un tableau de maître…

Et quand ce quidam est un japonais, vivant dans une région dévastée par un tremblement de terre, un tsunami et une catastrophe nucléaire… cela semble devenir une circonstance aggravante pour l’auteur de cet article !

Pourtant, quel autre message de paix, de solidarité et de compassion peut envoyer la France au Japon en proposant une exposition d’œuvres d’art provenant du Louvre ?

Quelle bassesse l’auteur de l’article émet-il en osant évoquer les risques radioactifs que subissent les tableaux de maîtres…. Quelle impudeur, quelle honte !! « Effets radioactifs sur des natures mortes » vs « effets radioactifs sur des êtres vivants »… !! Quelle comparaison !!

Et pire, le risque de tsunami… Quelques croûtes seraient emportées par les eaux ? Quelle comparaison faire avec les vies et activités que ces eaux emporteraient ?? Rassurons l’auteur de l’article, personne (à part lui peut-être) ne s’inquièterait de la disparition  des  « Trois Grâces supportant l’Amour » en comparaison des dizaines de milliers de vie que peut emporter un tsunami…

Alors oui, je l’affirme : on s’en fout que le thème de cette exposition paraisse incongrue à un expert en art confiné dans son bureau parisien.

Pour moi, ce thème paraît particulièrement opportun : « Rencontre, Amour, Amitié, Solidarité dans les collections du Louvre »… voilà qui est particulièrement approprié pour réchauffer le cœur de nos amis japonais sinistrés, en leur montrant que la France, via son musée mythique « Le Louvre », est solidaire de la tragédie qui les a touché ce 11 mars 2011…

Dieu sait que les japonais savent apprécier pleinement une œuvre d’art ! Dieu sait qu’ils seraient profondément affectés par des réticences liées à la situation qu’ils vivent…

Je rêve de voir les yeux émerveillés de japonais devant les « trois grâces supportant l’amour », car je sais que leur regard et leur cœur sait en saisir tout l’esprit… J’imagine les queues bien sages devant les tableaux de maîtres.

« Solidarité » n’est pas un vain mot… Alors si l’auteur de l’article « Le Louvre de plus en plus (radio) actif au Japon » n’en saisit pas tout le sens en privilégiant des intérêts poussiéreux et/ou catégoriels ,

 je ne peux que soutenir modestement l’initiative du Louvre pour cette exposition itinérante dans les régions sinistrées par le tsunami et la catastrophe nucléaire : Morioka, Miyagi, Ibaraki, Tochigi et  Fukushima.

J’en reviens, je peux affirmer que les japonais sont particulièrement sensibles aux messages de solidarité que peuvent émettre les autres nations…

Solidarité avec le Japon.  Kizuna pour Tôhoku (https://www.facebook.com/groups/kizuma.pour.tohoku/ )

A+

Le 10 janvier 2012

Oriibu

PS : aucune haine envers Didier Rykner, auteur de l’article « Le Louvre de plus en plus (radio) actif au Japon » publié sur http://www.latribunedelart.com/le-louvre-de-plus-en-plus-radio-actif-au-japon-article003486.html ; juste une furieuse envie de m’expliquer avec lui devant une bière Asahi !